Les fondatrices de Lily Kamikaz se rencontrent en formation de danse contemporaine à Lyon.

Elles sont à la fois le fruit de l’institution par un apprentissage académique et technique, et de pratiques alternatives.

La Cie Lily Kamikaz naît ainsi en 2009 sous l’impulsion d’Elia Dujardin

L’envie est là de constituer à la fois une équipe artistique avec Sandrine Roldan et Célia Lefèvre, et une structure de développement de projets chorégraphiques communs. 

 

Fil artistique

 

Lily Kamikaz revendique un rapport fort à l’environnement matériel et social immédiat, à la rencontre humaine spontanée par l’écriture chorégraphique et la théâtralité des corps.

Ses spectacles s’inscrivent dans une volonté de réinterroger sans cesse les cadres et les codes du spectacle vivant: créer la rencontre avec le public, briser la notion de quatrième mur et donner à voir le spectacle dans des décors a priori non dédiés à la représentation.

Son ADN artistique s’inscrit dans l’hybridation entre danse et jeu théâtral.

Jeux d’intentions, jeux d’émotions: tels sont les axes de recherches qui donnent accès au mouvement et à la rencontre entre les corps. 

 

Ainsi la compagnie tend à questionner les interstices, jouer dans les intervalles et faire surgir l’art à l’endroit où on ne l’attend pas. 

 

Et toujours chercher: comment vibre-t-on ensemble?

 

Champ d'Action 

 

Depuis 2015, l’envie est de partager et de transmettre leur manière d’aborder la danse avec des publics variés et non initiés. Entre 2016 et 2018, la compagnie s’outille et se forme à ce que peuvent être les besoins fondamentaux quotidiens des personnes en situation de vulnérabilité.

Il s’agit donc de cultiver ce travail en milieu rural en prenant la danse et l’expression corporelle comme médias et prétexte à des temps de socialisation là où celle-ci se fait précaire ou rare.

Développer la communication non-verbale pour tout ce qu’elle peut recouvrir de bienveillance et d’empathie, de confiance en soi. Valoriser les corps et les gestuelles les plus diverses, entre danse et théâtre, pour ce qu’ils portent d’identité, d’autonomie, et d’expression personnelles.

Stimuler la conscience corporelle, aussi bien dans les gestes du quotidien que dans le mouvement dansé, pour le bien-être global que cela génère.

Une direction artistique à 3 têtes

Sandrine Roldan

 

Issue d'un parcours de gymnaste, elle s’ouvre à la danse contemporaine grâce au cursus danse étude du CNR de Lyon, puis intègre le CFDd en 2008. Après des études en psychologie, elle développe sa recherche du mouvement dans la théâtralité, et se forme au clown notamment auprès de Cédric Paga, Guillaume Baillart et Eric Blouet. En parallèle de son statut de chorégraphe dans Lily Kamikaz, elle est également danseuse et interprète pour La Fabrique Fastidieuse et Groupe nuits.

 

Elia Dujardin

 

Entrée dans la danse par les répertoires africains, elle se forme à la danse contemporaine au CFDd à Lyon. Depuis 2010 elle est interprète pour

des compagnies pluridisciplinaires (le SPANG , les Improjections) dans lesquelles son langage corporel, entre danse et théâtre, trouve tout son sens. En tant que cofondatrice de Lily Kamikaz, elle transmet son plaisir de la danse et de la création poétique tout terrain à un public volontairement varié dans différentes structures médico-sociales et scolaires, et fait de la médiation culturelle une marque de fabrique pour la compagnie. Elle intervient par ailleurs pour la Cie Hallet Eghayan, et continue de métisser et nourrir son corps-cœur de métier notamment par le clown.

Célia Lefèvre

 

Formée à l'académie de danse Burgos à Bourg-en-Bresse, la danse contemporaine et l'improvisation tout terrain sont ses premières appétences artistiques. Après l'obtention de son diplôme de machiniste-décor-plateau au GRIM - Edif, elle intègre le CFDd à Lyon en 2008, puis acquiert auprès de Sébastien Roux et Alexandre Del Perugia des compétences en gestion de projet. Interprète pour les compagnies Les Quidams et les Mobilettes, elle développe son jeu théâtral et affûte son goût pour l’espace public. En parallèle à ses activités avec Lily kamikaz, c’est aussi avec la compagnie Nager en forêt qu’elle plonge dans le clown, le BMC et l’éducation populaire.